Actus

i-viaTIC au forum mondial des ITS

Retour sur

Du 17 au 21 septembre dernier a eu lieu le 25ème Congrès Mondial des ITS à Copenhague. I-viaTIC a pu se rendre sur place : retour sur deux jours de plongée dans les dernières innovations en matière de transports intelligents.

Le véhicule autonome au cœur des débats

Que ce soit dans les sessions ou dans le hall d’exposition, le véhicule autonome reste au centre des discussions. Cependant, les discours évoluent : représentants étatiques et responsables d’entreprises semblent partager le constat qu’après une période d’enthousiasme et malgré des technologies matures, le déploiement des véhicules autonomes se heurte aujourd’hui à un certain nombre de difficultés.

La principale évoquée : celle d’un déploiement uniforme, à grande échelle et garantissant l’équilibre entre les territoires, conditionné entre autres par la capacité à collecter des données fiables et exhaustives sur les infrastructures routière à très grande échelle. L’acceptabilité sociales et les mesures de régulation ont également été des sujets prédominants. Bref, la réalité du terrain s'invite dans les plus hautes instances de discussion!

Des territoires qui affirment leurs voix

Le congrès a été marqué par la présence de délégations étatiques de haut niveau, ainsi que des différents réseaux ITS territoriaux, dont ATEC ITS France.  

En écho aux récents appels à projets français, les territoires revendiquent leur rôle dans les expérimentation: le déploiement réussi de systèmes de transports intelligents doit être le résultat d’une coopération étroite entre acteurs publics, privés et académiques.

Une place importante pour les modes actifs

Comment parler de mobilité à Copenhague sans aborder le vélo ? Le programme, construit en partie avec la ville accueillante, a donné une place conséquente aux modes actifs. Pas question ici d’opposer ITS avec marche et vélo, mais au contraire de nombreux retours d’expérience sur l’utilisation d’ITS pour fluidifier leur utilisation, créer des espaces sanctuarisés et collecter de l’information qualifiée.