Actus

M comme MaaS

La lettre du conseiller scientifique

M comme MaaS

MaaS : Mobility as a Service, le mot magique du moment…

Mais quel est ce concept à la mode dans l’écosystème des mobilités?

Il permet d’emprunter tous les modes, les transports collectifs, les modes partagés (vélo en libre-service, autopartage…), le taxi, le VTC… sans se soucier des titres, des territoires, des ruptures… Ce bouquet de services, sous forme d’abonnement, est potentiellement personnalisable en fonction de son profil et de ses usages. Pour déployer ce pass(eport) multimodal, à la bonne échelle, il suffit que les acteurs des mobilités sur un territoire se mettent d’accord, c’est simple, non ?

Information de novembre 2020, Mappy a rejoint le groupe RATP, avec l’ambition de devenir le leader français du MaaS, et le CEREMA a créé un observatoire : https://smart-city.cerema.fr/maas-observatoire

Mais ce modèle économique de mobilité initié en Suède est-il facilement transposable ? Comment partager les données entre les opérateurs de mobilité ? Qui va porter l’application numérique, support du service ? Que faire des supports de billettique multimodale qui ont parfois mis des années à être déployés ? Pas si simple finalement…

i-viaTIC, c’est compliqué, mais, tu aimes les défis ! Sus au MaaS !

Pour la lettre N, ce sera la prochaine fois.

 

Guillaume Uster

Conseiller scientifique