Actus

Retour sur la participation d’i-viaTIC aux Assises nationales de la mobilité

Retour sur

Le 13 décembre dernier, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a clôturé les Assises nationales de la mobilité après trois mois de consultation.

Une mobilisation sans précédent des acteurs de la mobilité

Ces assises ont permis aux citoyens et acteurs de la mobilité de s’exprimer au travers de plusieurs formats, notamment :

  • une plateforme de consultation en ligne ouverte à tous, qui a permis de collecter plus de 2500 contributions
  • 64 ateliers territoriaux réunissant 3200 participants
  • 114 ateliers d’innovation
  • 320 ateliers thématiques

La synthèse des propositions recueillies sont disponibles sur le site officiel des Assises.

Des constats partagés

Au cours du discours de clôture, Elizabeth Borne a souligné un constat partagé entre les acteurs : celui d’un écart croissant entre zones urbaines où l’offre de mobilité est foisonnante et zones rurales pour lesquelles l’accès à la mobilité est souvent un facteur d’exclusion.

Les enjeux de mobilité en zones peu denses seront donc au cœur de la loi d’orientation prévue début 2018. Un Appel à Manifestation d’Intérêt sera lancé dès le premier semestre pour identifier des collectivités candidates à accueillir des expérimentations. 

Les contributions d’i-viaTIC

En tant que programme territorial d’accompagnement des démarches d’innovation dans la mobilité, i-viaTIC a été mobilisé à plusieurs reprises au cours de cette consultation, notamment pour identifier les démarches remarquables sur le territoire des Hauts-de-France et dans l’organisation d’ateliers de territoires.

Les Assises nationales de la mobilité ont été l’occasion pour i-viaTIC de mettre en avant les principes décrits dans son manifeste.

Le programme a également formulé des propositions spécifiques pour l’occasion, nourries de ses retours d’expérience et les thématiques proposées par le ministère :

  • Mobiliser l’open data de l’Etat et des Collectivités autour des mobilités actives
  • Favoriser une gouvernance de la mobilité à l’échelle des bassins de vie
  • Adapter la tarification des transports à leur usage
  • Créer des centrales territoriales des offres de mobilité
  • Définir une gestion unifiée des données de mobilité pour une utilisation optimisée des offres de mobilité
  • Mieux accompagner les collectivités dans leurs démarches de commande publique innovante
  • Proposer un cadre pour les appels à projets de mobilité

Retrouvez ici nos propositions détaillées.