L’aménagement du Grand Carré du Parc scientifique européen de la Haute-Borne, situé sur les communes de Villeneuve d’Ascq et de Sainghin-en-Mélantois en métropole lilloise, a incité SPL Euralille à réfléchir aux enjeux d’accessibilité du site pour réinventer la mobilité au quotidien. L’idée est de faire de ce secteur, non seulement un lieu de travail mais aussi un lieu de vie et d’urbanité intégré au reste de la métropole. Entre autres enjeux, il s’agit de faciliter les déplacements tout en limitant l’impact sur l’environnement et la qualité de l’air, ainsi que désengorger le trafic automobile en encourageant des modes de déplacements alternatifs.

SPL Euralille a ainsi mandaté un collectif « mobilité » composé d’i-Viatic, de la Chaire des explorateurs de la transition (Université catholique de Lille), de l’ADAV (Association Droit au Vélo), du réseau Alliances et de Déclic Mobilité afin de mener une étude sur la mobilité, en partenariat avec la Métropole européenne de Lille (MEL) et les villes de Villeneuve d’Ascq et de Sainghin-en-Mélantois.

Un site internet a été créé pour partager les avancées de la démarche auprès des entreprises et collaborateurs et pour communiquer sur les différents événements mobilité organisés au sein du Parc

Site internet Haute Borne Mobilité

Une première phase de diagnostic de mobilité, associant usagers et entreprises du site, a été réalisé en juin 2018, afin d’appréhender les problématiques et les enjeux de mobilité sur et aux alentours du parc d’activités, mais également dans ses connexions et son inscription avec le reste de la Métropole. Ce diagnostic repose sur une grande enquête effectuée auprès des entreprises et salariés du périmètre élargi de la Haute Borne et a été l’occasion de collecter plus de 90 réponses « entreprises » et plus de 2.000 réponses « collaborateurs ». Outre la connaissance des pratiques de mobilité des usagers du périmètre ainsi que de leurs besoins, il est l’occasion d’identifier les opportunités de partenariat et de mutualisation avec les différents acteurs du secteur.

Résumé exécutif du diagnostic mobilité

La seconde phase du projet vise à mettre en place un bouquet de solutions de mobilité complémentaires pour encourager de nouvelles pratiques de mobilité des usagers notamment en rabattement vers les stations de métro de la ligne 1.

3 expérimentations sont lancées à l’automne 2021.

  • En septembre, les salariés pourront tester gratuitement les navettes. Ces dernières seront ouvertes à tous les collaborateurs travaillant au sein du parc de la Haute Borne sans contrôle d’accès pendant l’expérimentation. Deux itinéraires seront desservis matin et soir aux heures de pointes par des véhicules d’une trentaine de places depuis les stations de la ligne 1 du métro : Cité Scientifique – Pr. Gabillard et 4 Cantons – Stade Pierre Mauroy. Ce service opéré par Kéolis Nord s’articulera avec les horaires des bus du réseau public ILEVIA.
  • A partir d’octobre, ce seront les trottinettes électriques qui seront proposées en libre-service et gratuites, disponibles toute la journée du lundi au vendredi, pour une durée de 4 mois à 1 an. Six stations de 8 à 32 emplacements seront réparties sur le parc d’activités pour desservir la station de métro 4 Cantons. Cette expérimentation est menée avec Plume Mobility.
  • Des panneaux d’autostop participatif entre la gare SNCF de Lesquin et le Parc (en préparation).

Le lancement de ces expérimentations s’accompagne de l’édition d’une plaquette informative à destination des collaborateurs du site :

Plaquette de présentation des expérimentations