Le 22 juin dernier, Solen Guirriec, chargée de mission pour i-Viatic, est intervenue lors d’un atelier sur le ciblage des salariés dans leur mobilité domicile-travail. Elle a présenté la démarche mobilité du projet « La Haute-Borne dépasse les bornes ! ».

Initiée en 2018, la démarche mobilité du parc d’activités de la Haute-Borne (Villeneuve d’Ascq) portée par la SPL Euralille vise à réduire les congestions dans les transports et préparer l’arrivée de nouveaux salariés consécutive à l’implantation de grandes entreprises. La SPL Euralille a mandaté un collectif mobilité composé d’i-Viatic, de la Chaire des explorateurs de la transition (Université catholique de Lille), de l’ADAV (Association Droit au Vélo), du réseau Alliances et de Déclic Mobilité afin de mener une étude sur la mobilité, en partenariat avec la Métropole européenne de Lille (MEL) et les villes de Villeneuve d’Ascq et de Sainghin-en-Mélantois.

Une première phase de diagnostic de mobilité et d’accessibilité, associant usagers et entreprises du site, a été réalisé en juin 2018, afin d’appréhender les problématiques et les enjeux de mobilité sur et aux alentours du parc d’activités, mais également dans ses connexions et son inscription avec le reste de la Métropole. Ce diagnostic repose sur une grande enquête effectuée auprès des entreprises et salariés du périmètre élargi de la Haute Borne et a été l’occasion de collecter plus de 90 réponses « entreprises » et plus de 2.000 réponses « collaborateurs ». Outre la connaissance des pratiques de mobilité des usagers du périmètre ainsi que de leurs besoins, il est l’occasion d’identifier les opportunités de partenariat et de mutualisation avec les différents acteurs du secteur.

La seconde phase du projet vise à mettre en place un bouquet de solutions de mobilité pour encourager de nouvelles pratiques de mobilité des usagers notamment en rabattement vers les stations de métro de la ligne 1. Tout au long de ce projet, la volonté est d’impliquer de manière importante les entreprises : participation au diagnostic (enquête auprès des salariés, entretiens avec les référents mobilités et les dirigeants, étude de géolocalisation grâce à la collaboration des entreprises) et aussi à la co-construction du bouquet de solution. En effet, les entreprises via leurs référents mobilités ont été invités à réfléchir sur quatre thématiques au travers de groupe de travail, newsletters, et réunions d’information, atelier de co-construction.

Cette démarche a abouti à l’expérimentation à deux solutions : des navettes et des trottinettes en libre-service sur borne.

  • En septembre 2021, les salariés ont testé gratuitement les navettes. Ces dernières sont ouvertes à tous les collaborateurs travaillant au sein du parc de la Haute Borne sans contrôle d’accès pendant l’expérimentation. Deux itinéraires sont desservis matin et soir aux heures de pointes par des véhicules d’une trentaine de places depuis les stations de la ligne 1 du métro : Cité Scientifique – Pr. Gabillard et 4 Cantons – Stade Pierre Mauroy. Ce service est opéré par Kéolis Nord.
  • Les trottinettes électriques devraient être proposées en libre-service et gratuites, disponibles toute la journée du lundi au vendredi. Six stations de 8 à 32 emplacements ont été réparties sur le parc d’activités pour desservir la station de métro 4 Cantons. Cette expérimentation est menée avec la start-up lilloise Plume.