L’article « Transition vers une mobilité quotidienne bas carbone en périurbain » co-écrit par Marielle Cuvelier et Guillaume Uster de l’Université Gustave-Eiffel, rend compte du projet de recherche-action CISMOP(1) qui vise à développer une mobilité décarbonée sur le territoire de Loos-en-Gohelle (Bassin minier des Hauts-de-France). Inscrit dans la trajectoire citoyenne et énergétique de la ville TEPOS 2050(2), le projet s’intéresse à la réduction de la fracture sociale et urbaine du territoire ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, et notamment la qualité de l’air.

Guillaume Uster est conseiller scientifique d’i-Viatic et l’un des coordinateurs du projet CISMOP co-financé par la Région Hauts-de-France et l’Université Gustave-Eiffel.

Le projet qui s’est déroulé d’avril 2017 à décembre 2018 se prolonge aujourd’hui par des actions pérennes sous la gouvernance d’un comité de pilotage mobilité présidé par la Mairie de Loos en Gohelle.

Cet article est intégré à la partie « Eco-concevoir la mobilité » du dossier sur les « Mobilités décarbonées : enjeux et solutions » de Construction21, portail d’information destiné aux professionnels de la construction. Ce dossier vise à nourrir la réflexion sur les enjeux, les changements d’usage, les solutions, ainsi que les modes de financements qui permettront d’atténuer l’impact sur le climat de la mobilité, conformément à l’engagement de Zéro émissions nettes de carbone à horizon 2050. Réalisé en collaboration avec le Cerema et le lab recherche environnement VINCI ParisTech, il comporte 4 parties : Enjeux climatiques et solutions énergétiques – Solutions modales : entre innovations et ré- inventions – Organiser la multi-modalité et partager la voirie – Eco-concevoir la mobilité.

(1) Co-construction et Innovations pour les Services de Mobilités en Péri-urbain
(2) Appel à projets régional 2015 Territoires à énergie positive